G. BÜHRER-THIERRY, Evêques et pouvoir en Germanie

Agrégation interne : Bibliographie

G. BÜHRER-THIERRY, Evêques et pouvoir en Germanie

Messagede Darw » Mercredi 10 Septembre 2008 11:12

Geneviève Bührer-Thierry, Evêques et pouvoir dans le royaume de Germanie. Les Eglises de Bavière et de Souabe, 876 – 973, 1997
(278 p. dont 229 de texte ; d’après une thèse soutenue en 1994)

(Le sommaire est plus détaillé que ce que je présente ici, mais ce serait un peu long de mettre toutes les sous-sous-parties sachant qu'elles font pour la plupart une page ou deux.)

Introduction
De l’Eglise carolingienne à la Reichkirsche ottonienne
L’épiscopat, produit de la Hofkapelle des Ottoniens
Définition des limites géographiques
L’épiscopat, élément de la structure politique
Des sources normatives vers les sources narratives

Partie I : L’épiscopat, au cœur des destinées politiques du royaume oriental


Ch. 1 : La situation politique du royaume oriental aux IX-Xe s.
L’héritage carolingien (817-911)
Les années de rupture (911-936)
Le règne fondateur d’Otton 1er (936-973)

Ch. 2 : Le rôle des évêques de Bavière et de Souabe dans la politique royale : l’apport des sources diplomatiques
A la fin de l’époque carolingienne : des évêques au centre du pouvoir
Du règne de Conrad 1er au règne d’Henri 1er : un effacement relatif
La reconquête d’une place éminente sous Otton 1er

Ch. 3 : Les évêques dans le conseil du roi
Le conseil comme forme de gouvernement
Formes et évolution du conseil

Partie II : Le concile comme instrument de gouvernement


Ch. 4 : Etat de la documentation
Attestation des conciles généraux
Conciles généraux et synodes provinciaux
Participation aux conciles
Ensemble de la documentation considérée

Ch. 5 : Le concile et les autres assemblées
Concilum / placitum
Maintien de la tradition carolingienne des « assemblées doubles » à l’échelle des regna
Retour au concile général à l’échelle de tout le royaume sous Otton 1er

Ch. 6 : Le concile comme substitut du plaid
Fondements de l’autorité des conciles
Le concile d’Hohenaltheim (916)
Le concile d’Ingelheim (948)

Ch. 7 : Le rôle des évêques de Bavière et de Souabe dans les assemblées et la législation conciliaire
Elaboration et transmission de la législation conciliaire
Les maîtres d’œuvre

Partie III : L’évêque et le princeps

Ch. 8 : Ecrire l’histoire du IXe au XIe s.
Annales et chroniques des IX-Xe s.
Les récits historiques, construits et organisés des années 960 : Widukind de Corvey et Liutprand de Crémone
Les compilations de la première moitié du XIe s.
Les sources hagiographiques

Ch. 9 : La mise en place des évêques
Vue d’ensemble
Qui fait l’évêque et comment ?

Ch. 10 : Choix contestés et départs forcés
La tentative de translation de Wiching, évêque de Nitra sur le siège épiscopal de Passau (899)
Le roi face à l’aristocratie locale : de la difficulté de choisir les évêques de Strasbourg
Comment destituer un évêque ?

Ch. 11 : L’évêque, représentant du princeps dans son diocèse

Les liens personnels
La compétence judiciaire des évêques
Autres concessions de droits publics
La puissance de l’évêque de Coire

Conclusion

Plusieurs annexes dont des cartes et des tableaux généalogiques de dynasties germaniques (ducs de Bavière, Ottoniens notamment).

---

Un ouvrage qui a l'air assez intéressant à première vue, dont le moindre mérite n'est pas de citer abondamment la production historique allemande (ce qui permet de se faire une idée de l'historiographie d'outre-Rhin sur ces questions, qui semble rarement traduite). Même si l'ouvrage a une dizaine d'années, il me semble que de ce point de vue c'est une lecture très profitable, la plupart d'entre nous n'étant pas capable de lire correctement l'allemand, je suppose.
Ensuite, ça se lit bien, ce qui est toujours un bon point. Autre point positif, les sources sont bien évoquées et même brièvement analysées (notamment dans le chapitre 8, mais pas uniquement). Les arbres généalogiques à la fin de l'ouvrage permettent aussi de se mettre en tête les grandes familles allemandes sans avoir à chercher loin.
Enfin, l'ouvrage montre un peu la genèse et les fondements du Reichkirschensystem (ce concept étant un point important du programme, puisqu'il est l'une des cinq grandes problématiques de la bibilio H&G) et insiste sur une période un peu méconnue par rapport aux périodes carolingienne et ottonienne et sur un espace qui n'est pas au centre de la politique d'Otton à son accession au pouvoir (donc qui avait été moins étudié).

Bref, une lecture profitable manifestement (mais je ne l'ai lu que partiellement pour le moment : si je devais changer d'avis sur l'ouvrage, je le signalerai ultérieurement).
Darw
Membre
Membre
 
Messages: 139
Inscription: Jeudi 10 Janvier 2008 13:04

Re: G. BÜHRER-THIERRY, Evêques et pouvoir en Germanie

Messagede 3D » Lundi 27 Octobre 2008 10:44

J'ai fiché ce livre car je ne connaissais pas grand chose sur l'aspect religieux en Germanie. Il est très clair à lire et apporte des éléments sur les rapports évêques/princes, et sur les évêques, comme agents voire source du pouvoir, ce qui semble être 2 thématiques de la question. Même si les exemples d'évêchés sont parfois nombreux, il semble profitable d'en choisir 1 ou 2, parce qu'en général, ils sont étudiés dans leur évolution sur la période 876-973, ce qui serait utile notamment en vue d'une dissertation.
Romain, 23 ans, préparation au CAPES
Avatar de l'utilisateur
3D
Membre
Membre
 
Messages: 34
Inscription: Samedi 2 Septembre 2006 10:53
Localisation: Haute-Vienne


Retourner vers AGREG INTERNE : Pouvoirs, Eglise et société aux Xe et XIe siècles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron