GUILLOT et alii, Pouvoirs et institutions dans la France...

Agrégation interne : Bibliographie

GUILLOT et alii, Pouvoirs et institutions dans la France...

Messagede Darw » Dimanche 7 Septembre 2008 11:32

Olivier Guillot, Albert Rigaudière et Yves Sassier, Pouvoirs et institutions dans la France médiévales, tome 1 : Des origines à l'époque féodale, Armand Colin, 1995
(Il y a une troisième édition en 2003, que je n'ai pas consultée.)

Image

Tout l'ouvrage ne nous intéressera pas directement.
Dans la première partie, Les origines de la France (par Olivier Guillot), seuls les chapitres suivants nous concernent :

Chapitre 7 : Les débuts de la Francia de l'Ouest. L'essor des grands au service des Carolingiens (840/843 - 888)
I Le monde franc de 840 à 888
1. De la mort de Louis le Pieux au traité de Verdun (840-843)
2. Le monde franc de 843 à 888
II Le pouvoir royal en Francia de l'Ouest de 840/843 à 888
1. Les problèmes de l'accession de Charles le Chauve à la royauté : l'accord de Coulaines (novembre 843)
2. Les prolongements de l'accord de Coulaignes
3. Le statut au regard du roi des détenteurs d'honores après Coulaines (jusqu'en 888)
III L'essor de certains grands
1. Le marche de Neustrie
2. Robert le Fort
3. Hugues l'abbé (866 - 886)
4. Eudes

Chapitre 8 : Le dernier siècle de la Francia de l'Ouest : les principautés et la prééminence robertienne (888 - 987)
1. Influence persistante de la dynastie carolingienne
2. L'évolution des pouvoirs dans le royaume
I Les principautés et l'honor robertien de l'avènement d'Eudes à la mort du roi Raoul (888/889-936)
1. Coup d'oeil sur les condition d'accès au trône des rois entre 888 et 923
2. L'apparition des principautés héréditaires
3. L'honor robertien de 888 à 936
II Les derniers rois carolingiens, le problème du dux Francorum et les principautés (936 - 987)
1. Le temps du duc Hugues le Grand (936 - 956)
2. Le temps de Hugues Capet, duc après l'attente (956/960 - 987)

La deuxième partie, en revanche, est plus centrée sur notre période ; elle est écrite par Yves Sassier.

Partie deux : De l'ordre seigneurial à l'ordre féodal (fin Xe - début XIIIe siècle)
Première sous-partie : L'âge de la seigneurie (987 - 1108)

Chapitre 9 : L'établissement de la seigneurie banale et de ses incidences sociales
I La dissémination du pouvoir
1. D'une forme de domination à l'autre : la diversité d'origine de la seigneurie banale
2. La question des consuetudines
3. La géographie de la dissociation du pagus ; les exceptions normande et flamande
II L'assujettissement de la paysannerie
III Les élites dirigeantes et le lien féodo-vassalique
1. La formation et le contenu théorique du lien vassalique
2. Le premier essor du lien féodo-vassalique
3. Vers la patrimonialité du fief
Conclusion

Chapitre 10 : L'Eglise et les nouveaux pouvoirs
I L'Eglise et la paix
1. La première phase (989-v. 1035) : la paix de Dieu
2. La deuxième phase : la "trève de Dieu"
II Le combat pour l'exemption et les préliminaires de la réforme grégorienne (fin Xe - milieu XIe)
1. Fleury et Cluny à la pointe du combat
2. La question de la primauté romaine
III La réforme grégorienne et ses incidences sur l'Eglise de France
1. La phase doctrinale -1049 - 1059)
2. La phase active (1059 - 1084)
3. L'épilogue : vers la distinction du spirituel et du temporel
Conclusion : sens et prolongements de la réforme

Chapitre 11 : La royauté face au pluralisme politique
I Les fondements
1. Une royauté sacrale
2. Election et hérédité
II Le roi dans son royaume
1. Les zones de prépondérance royale
2. Le roi et les grands laïcs
III Le gouvernement et l'entourage du roi
1. Abaissement du niveau social de l'entourage royal
2. Rôle croissant des grands officiers
Conclusion

Enfin, dans la seconde sous-partie : L'âge féodal. Le retour de la royauté (1108 - 1223), on pourra glaner ci et là quelques informations sur notre période.

Le tout n'est pas mal, il pose relativement bien le cadre. Petit regret, le style de Guillot est, je trouve, plus fluide, mais on a moins de chapitres de sa main à lire. Le chapitre 9 m'a un peu barbé par contre ; j'ai trouvé les 10 et 11 plus intéressants en revanche.
Il est plutôt bien pour poser les bases pour l'histoire institutionnelle, les concepts politiques de l'époque, etc. Evidemment dans l'édition de 1995, les débats historiographiques ne sont plus trop à jour ; si quelqu'un a lu l'édition de 2003, ce serait bien qu'il indique un peu ce qui a été renouvelé ou pas à ce niveau (par exemple sur les questions de la paix de Dieu).

Pour l'anecdote, on retrouve certains passages écrits par Yves Sassier quasiment sous la même forme dans son Royauté et idéologie (2002), en particulier issus des chapitres 10 et 11.
Darw
Membre
Membre
 
Messages: 139
Inscription: Jeudi 10 Janvier 2008 13:04

Re: GUILLOT et alii, Pouvoirs et institutions dans la France...

Messagede 3D » Mardi 9 Septembre 2008 10:28

Le chapitre 9 m'a un peu barbé par contre ; j'ai trouvé les 10 et 11 plus intéressants en revanche.


tout à fait d'accord avec toi ; je n'ai pas encore bien travaillé le côté historiographique, donc même si j'ai utilisé l'édition 2003, je ne peux pas trop dire si les auteurs ont renouvelé leurs positions, malgré quelques références ici ou là à des débats historiographiques. Je pense que c'est l'ouvrage idéal pour entrer dans la question (pour la France), surtout quand on a du mal avec cette période. Après, il y a bien sûr des éléments à compléter, notamment en ce qui concerne l'aspect religieux (réformes),même si ce dernier est pris en compte dans sa relation avec le politique, ce qui semble être un point important de la question.
Avatar de l'utilisateur
3D
Membre
Membre
 
Messages: 34
Inscription: Samedi 2 Septembre 2006 10:53
Localisation: Haute-Vienne


Retourner vers AGREG INTERNE : Pouvoirs, Eglise et société aux Xe et XIe siècles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron