CHELINI Jean, Histoire religieuse de l'Occident médiéval

Agrégation interne : Bibliographie

CHELINI Jean, Histoire religieuse de l'Occident médiéval

Messagede seb42 » Mardi 8 Juillet 2008 08:17

CHELINI Jean, Histoire religieuse de l'Occident médiéval, Hachette Pluriel Histoire, 2002, 661p.

Image
Image


Sommaire
I- Tableau des Eglises chrétiennes au début du VI°S
II- Les Eglises barbares 536-741
III- La restauration carolingienne 742-888
IV- L'Eglise aux mains des laïcs 888- 1073
V- La chrétienté médiévale 1073-1294
VI- Le temps des schismes 1294-1449


Présentation de l'éditeur
Longtemps l'histoire de l'Église a étudié sa hiérarchie, son enseignement, son appel aux hommes sans se soucier de la réplique fournie à cet appel. Le présent livre vise à réintégrer le peuple de Dieu dans l'histoire de l'Église médiévale. L'homme n'est pas seulement chrétien par le culte, mais dans tous les aspects de sa vie quotidienne, dont peu sont exclusivement profanes. Les habitudes, les mentalités, les formes de la sensibilité constituent des champs riches d'observations significatives dans le domaine religieux. L'Église médiévale n'a jamais été ce qu'elle est parfois devenue à l'époque contemporaine, un monde à part, en marge d'un univers laïcisé. L'Église médiévale portait tous les hommes d'Occident. Elle était le miroir où se reflétait l'humanité de son temps.

Biographie de l'auteur
Jean Chélini est professeur au département d'Histoire de la faculté de droit et de science politique de l'université d'Aix-Marseille III, ainsi qu'à l'Institut d'études Politiques d'Aix-en-Provence. Il a créé et dirige l'Institut de droit et d'histoire canoniques d'Aix-en-Provence.
Avatar de l'utilisateur
seb42
Modérateur "Université en ligne"
Modérateur "Université en ligne"
 
Messages: 1318
Inscription: Jeudi 3 Mai 2007 08:26
Localisation: Sur une montagne en Savoie

Re: CHELINI Jean, Histoire religieuse de l'Occident médiéval

Messagede Bister » Vendredi 18 Juillet 2008 11:36

Bonjour,

Je possède ce livre, et je l'ai déjà utilisé en Licence.
Je trouve qu'il contient de bonnes synthèses.

Cependant, j'ai entendu des critiques non précises, qui laissaient entendre qu'il fallait prendre certaines parties avec précaution... Quelqu'un sait-il pourquoi ce livre suscite de la méfiance chez certains :?:


Edit : merci pour vos réponses ci-dessous.
Dernière édition par Bister le Jeudi 24 Juillet 2008 21:33, édité 1 fois.
CAPES 2011
Avatar de l'utilisateur
Bister
Membre
Membre
 
Messages: 194
Inscription: Samedi 12 Janvier 2008 20:45
Localisation: Metz

Re: CHELINI Jean, Histoire religieuse de l'Occident médiéval

Messagede Darw » Mardi 22 Juillet 2008 17:49

Je peux essayer de t'apporter quelques réponses, qui valent ce qu'elles valent (je ne suis ni un spécialiste de la question, ni d'histoire religieuse, ni de la période, et le dire, c'est encore un euphémisme).
Le Chélini a une grande qualité : il est bien écrit et se lit donc bien. Il est clair, synthétique, il permet de mettre un peu en place un certain nombre de choses (du style la chronologie, les débats qui pouvaient agiter l'Eglise, les successions d'empereurs, de papes...) et de problématiques (rapports entre Etats / royautés / Empire et papauté ou épiscopat, en particulier). En plus, comme il déborde largement la période qui nous intéresse, on peut replacer le tout dans un contexte plus vaste, ce qui n'est pas inintéressant.

Cela dit, il a quelques travers, en général imputables au format (plutôt un ouvrage de vulgarisation destiné à un public pas forcément historien) : un apparat critique très faible sinon inexistant, par conséquent des sources très peu citées ou évoquées, pas d'index (ça, c'est moche), une bibliographie non mise à jour (livre écrit en 1991 : l'édition de 2006 n'actualise pas la biblio ; peut-être qu'une édition ultérieure le fera ou l'a fait) et des débats historiographiques rarement évoqués.
En outre, Chélini n'hésite pas à formuler des jugements de valeur sur ce qu'il évoque ; pour schématiser à outrance, les périodes où le pouvoir temporel domine l'Eglise sont des périodes de décadence tandis que lorsque l'Eglise s'émancipe, c'est positif et cela est permis par des papes parés de toutes les vertus. Donc là, il faut une certaine distance critique vis-à-vis du texte qui peut prendre des aspects un peu militants. Ca m'a surpris au début, mais on s'y fait.

Enfin, comme le titre l'indique, l'ensemble de la question n'est pas abordé dans l'ouvrage (tout ce qui se rapporte aux questions de la féodalité, l'An Mil n'est abordé que dans ses aspects religieux ; ce sont des exemples) ; la Bourgogne est relativement peu présente, les relations entre l'Empire et la papauté se taillant la part du lion (la papauté restant le premier acteur de l'ouvrage, plus que l'homme médiéval). Mais ça, ce n'est pas étonnant.

Pour résumer, il s'agit, à mon humble avis, d'une bonne synthèse rapide qui permet de voir un peu sur quoi il faudra travailler, mais qui présente des lacunes et des écueils à éviter (surtout les jugements de valeur). Plus à lire comme une introduction ou comme une mise en bouche qu'à envisager comme un manuel auquel se référer toute l'année, et toujours conserver une distance critique par rapport au texte.
Darw
Membre
Membre
 
Messages: 139
Inscription: Jeudi 10 Janvier 2008 13:04

Re: CHELINI Jean, Histoire religieuse de l'Occident médiéval

Messagede Julien49 » Mardi 22 Juillet 2008 18:06

Je suis tout à fait d'accord je crains que la plupart du bouquin ne soit pas réellement en rapport avec le sujet de cette année, même pour la période concernée. Par ailleurs, pour l'avoir utiliser pour mon master, il me semble que le livre est plus ancien que 1991 et c'est seulement la bibliographie qui date de cette époque pour les dernières éditions. Je conseillerai donc un bouquin plutôt pas mal d'Olivier Guillot et Yves Sassier, Pouvoirs et institutions de la France médiévale chez Armand Colin, qui reprend la querelle entre l'empire et la papauté. Il développe cependant plus la Francia Occidentalis et peu l'Empire.
Julien49
Membre
Membre
 
Messages: 115
Inscription: Vendredi 22 Juin 2007 09:59


Retourner vers AGREG INTERNE : Pouvoirs, Eglise et société aux Xe et XIe siècles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron