BRUHL Carlrichard, Naissance de deux peuples (Fr et All)

Agrégation interne : Bibliographie

BRUHL Carlrichard, Naissance de deux peuples (Fr et All)

Messagede seb42 » Mardi 8 Juillet 2008 07:54

BRUHL Carlrichard, Naissance de deux peuples: Français et Allemands (IX° et XI°S), Fayard, 1996, 388p

Image
Image

Table des matières


Partie 1: Les rapports ambigus entre terminologie et idéologie
Chapitre 1: La France et l'Allemagne dans l'historiographie depuis l'époque de l'humanisme
Chapitre 2: La terminologie géographique et politique dans les sources du IX° au XIII°S
Chapitre 3: Theodiscus, Teutonicus, Alemania
Chapitre 4: Le haut Moyen-Age a-t-il connu le "sentiment national"
Chapitre 5: Problèmes institutionnels

Partie 2: Du royaume des francs aux royaumes d'Allemagne et de France
Chapitre 6: Le royaume des Fracs du traité de Verdun à la disparition des carolingiens de Francie orientale (843 - 911/918)
Chapitre 7: Henri 1er roi de Francie orientale (919-936) et l'éviction des Carolingiens de la France occidentale (923-936)
Chapitre 8: Ottoniens de l'Est et Carolingiens de l'Ouest jusqu'à la mort d'Otton I° (936-973)
Chapitre 9: La différenciation progressive de la Francie occidentale et de la Francie orientale (973-1002)
Chapitre 10: Le début d'une ère nouvelle (1002-1056)

A la fin de l'ouvrage, on peut trouver une bibliographie d'une trentaine de pages. Pour ceux qui ont du mal avec les dynasties, le livre contient une généalogie des grandes dynasties. On a également des cartes.


Mot de l'éditeur
Issues d'une même construction territoriale - l'empire carolingien -, la " France " et l’ « Allemagne " en sont venues un jour à se constituer en entités politiques autonomes. Comment les Francs, présents sur les deux rives du Rhin, sont-ils, après avoir exercé leur domination sur des peuples aussi divers que les Aquitains et les Saxons, les Bavarois et les Gascons, devenus les uns des " Français ", les autres des " Allemands ", séparés par des frontières politiques, par le barrage des langues et plus tard par le " sentiment national " ? Ce long processus s'est amorcé au milieu du IXe siècle au moins et s'est poursuivi jusque vers les années 1050.
Pour en cerner l'émergence et la progression, il fallait repasser au crible l'ensemble des sources disponibles et y examiner les événements politiques, les structures d'encadrement et les relations entre entités détachées du grand Regnum Francorum depuis sa partition en 843 jusqu'au moment où l'on a le sentiment que deux nations distinctes suivent chacune un chemin propre.
Mais, pour écarter les risques de contresens, il était d'abord nécessaire de faire table rase des mythes nationalistes, de se défier des traditions historiographiques, des clichés de la propagande belliciste et des appellations reçues, en bref d'introduire un doute méthodique sur toutes les expressions consacrées par l'usage et d'enquêter sur leur fixation. Ce qui n'était à l'origine que précaution intellectuelle est devenu une recherche en soi, l'examen rigoureux des terminologies menant à l'histoire des idéologies. Carlrichard Brühl démonte ainsi la lente construction savante qui, du XVè siècle à la première moitié du XXe siècle, a vu enrôler Charlemagne comme " roi allemand " et Charles le Chauve comme " roi français ", Arminius et Vercingétorix comme héros respectivement " allemand " et " français ". Qu'est-ce qu'un Gaulois pour un lettré du XIIe siècle ou un humaniste allemand ? Quel est le sens précis du terme " franc " ? Quand les adjectifs " français ", " allemand ", " teuton ", " tudesque ", apparaissent-ils ? Qu'est-ce qu'un " royaume " au haut Moyen Age ? Autant de questions - capitales - que des siècles d'hostilité ont privées de réponses et qui sont ici résolues.
Le présent livre a d'abord été publié en allemand en 1990 sous une forme très volumineuse. L'édition française, établie par Olivier Guyotjeannin en étroite collaboration avec l'auteur, est pourvue d'une information bibliographique mise à jour et conserve du très lourd apparat critique de sa première version tout ce qui a une utilité directe pour la lecture (les textes latins indispensables ont été traduits, les références allégées, les excursus abrégés ou intégrés au fil des démonstrations).
Avatar de l'utilisateur
seb42
Modérateur "Université en ligne"
Modérateur "Université en ligne"
 
Messages: 1318
Inscription: Jeudi 3 Mai 2007 08:26
Localisation: Sur une montagne en Savoie

Re: BRUHL Carlrichard, Naissance de deux peuples (Fr et All)

Messagede pucebdx » Mardi 5 Août 2008 10:04

salut, tu crois qu'il vaut le coup de d'être fiché ? :|
je rame un peu avec la médiévale...
A bientôt :006:
Rien ne sert de courir...
Capes 2005, poste fixe dans un collège lorrain mais à quand mon Sud-Ouest natal ?
http://www.lewebpedagogique.com/hgecmermoz/
Avatar de l'utilisateur
pucebdx
Membre
Membre
 
Messages: 328
Inscription: Mercredi 25 Mai 2005 15:14
Localisation: Thionville-Metz

Re: BRUHL Carlrichard, Naissance de deux peuples (Fr et All)

Messagede seb42 » Mardi 5 Août 2008 10:06

Je suis entrain de le ficher. C'est trop loin de notre sujet. C'est surtout de l'histoire politique qui permet de connaître les rois en place à notre époque. L'auteur insiste également beaucoup sur les termes à employer pour ne pas faire d'anachronisme. Enfin, il donne très souvent son avis.
Avatar de l'utilisateur
seb42
Modérateur "Université en ligne"
Modérateur "Université en ligne"
 
Messages: 1318
Inscription: Jeudi 3 Mai 2007 08:26
Localisation: Sur une montagne en Savoie

Re: BRUHL Carlrichard, Naissance de deux peuples (Fr et All)

Messagede pucebdx » Mardi 5 Août 2008 17:47

merci :006:
Rien ne sert de courir...
Capes 2005, poste fixe dans un collège lorrain mais à quand mon Sud-Ouest natal ?
http://www.lewebpedagogique.com/hgecmermoz/
Avatar de l'utilisateur
pucebdx
Membre
Membre
 
Messages: 328
Inscription: Mercredi 25 Mai 2005 15:14
Localisation: Thionville-Metz


Retourner vers AGREG INTERNE : Pouvoirs, Eglise et société aux Xe et XIe siècles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron