Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Séquences collège | Séquences lycée | Pédagogie
Stagiaires plc2 | Administratif | Gestion de classe

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Lycantropz » Lundi 15 Février 2010 00:16

Jé a écrit:Ce qui me surprends toujours, c'est finalement la foi qui anime beaucoup les collègues, et qui les fait avancer malgré tout. Et ce que je ne pardonne pas à ce système, c'est de détruire patiemment les bonnes volontés qui ne demandent qu'à bien faire.

+1.
Avatar de l'utilisateur
Lycantropz
Modératrice "Salle des profs"
Modératrice "Salle des profs"
 
Messages: 3509
Inscription: Lundi 26 Mai 2003 16:17
Localisation: Paris

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede profweetos » Lundi 15 Février 2010 08:18

Jé a écrit:Et puis, sur les retraites, dis- toi bien qu'une position des profs est à mon sens totalement intenable par rapport au privé : je me souviens de ce que mon père a pu prendre lors des réformes Balladur... Il a payé le prix fort, et tu ne lui feras jamais admettre qu'un décalage public / privé pourrait se justifier...


Juste sur ce point, je ne sais pas quel était le métier de ton père, mais, à niveau de diplôme égal, on peut comparer autant qu'on veut, le décalage est en grande majorité en faveur du privé (avantages nombreux, carrière, salaires, primes, etc.).
De surcroît, énoncer le simple différentiel privé/public me semble rentrer dans la logique du gouvernement en place. Le privé dispose d'avantages ? Bien. Le public dispose d'avantages ? Bien. Pourquoi sans cesse les mettre dos-à-dos ? Cela m'a toujours semblé être un réflexe de division et d'égocentrisme/jalousie marqué.
Avatar de l'utilisateur
profweetos
Membre
Membre
 
Messages: 644
Inscription: Mercredi 3 Octobre 2007 07:48

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede profweetos » Lundi 15 Février 2010 08:27

Putain, Chatel sur France Info à l'instant et qui nous ressort l'argument du "Ce n'est pas en mettant un surveillant derrière tous les élèves qu'on règlera le problème"... Et la journaliste qui lui sert la soupe...
Je déteste ce mec, son ton dégoulinant, son air miséricordieux, son regard de compassion... C'est un versant de la politique (Xavier Bertrand si tu nous regardes) que je ne supporte plus. Cette manière de nous prendre pour des cons : "il peut y avoir des journées d'actions, il y en a déjà eu", "je compte sur le dialogue", "les directeurs d'établissement les plus difficiles vont faire des stages", "ma porte est ouverte"... Bref, du blahblah, du mépris, du blahblah, du mépris, du blahblah...
Avatar de l'utilisateur
profweetos
Membre
Membre
 
Messages: 644
Inscription: Mercredi 3 Octobre 2007 07:48

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede » Lundi 15 Février 2010 10:45

profweetos a écrit:Juste sur ce point, je ne sais pas quel était le métier de ton père, mais, à niveau de diplôme égal, on peut comparer autant qu'on veut, le décalage est en grande majorité en faveur du privé (avantages nombreux, carrière, salaires, primes, etc.).
De surcroît, énoncer le simple différentiel privé/public me semble rentrer dans la logique du gouvernement en place. Le privé dispose d'avantages ? Bien. Le public dispose d'avantages ? Bien. Pourquoi sans cesse les mettre dos-à-dos ? Cela m'a toujours semblé être un réflexe de division et d'égocentrisme/jalousie marqué.


Je ne mets personne dos à dos. Je dis juste qu'on ne peut pas avoir des régimes différents sur le long terme. Mais j'aimerais juste que nos politiques aient un peu de courage, pensent avant tout à l'intérêt collectif et ne pensent pas qu'à court terme avec une calculette dans la tête tout en gaspillant un argent public qu'ils ne se cassent pas le train à gagner. Je voulais dire aussi qu'on ne peut pas demander à des gens (quels qu'ils soient) de faire des efforts sans jamais la moindre contrepartie, et sans en exiger autant (chacun à son niveau) de tout le monde : sinon comment s'étonner qu'un sentiment d'injustice (et je parle bien d'un sentiment) se créé ? Je pense que c'est ainsi qu'on créé des logiques de division.

profweetos a écrit:Putain, Chatel sur France Info à l'instant et qui nous ressort l'argument du "Ce n'est pas en mettant un surveillant derrière tous les élèves qu'on règlera le problème"... Et la journaliste qui lui sert la soupe...
Je déteste ce mec, son ton dégoulinant, son air miséricordieux, son regard de compassion... C'est un versant de la politique (Xavier Bertrand si tu nous regardes) que je ne supporte plus. Cette manière de nous prendre pour des cons : "il peut y avoir des journées d'actions, il y en a déjà eu", "je compte sur le dialogue", "les directeurs d'établissement les plus difficiles vont faire des stages", "ma porte est ouverte"... Bref, du blahblah, du mépris, du blahblah, du mépris, du blahblah...


Oui, là, je dois avouer que je comprends tout à fait ce que tu veux dire... A chaque fois que je parle d'eux, je ne peux pas m'empêcher d'être franchement grossier... preuve qu'ils me sortent par les yeux d'une force ! Bertrand, Chatel et Lefebvre, je crois que c'est ce que la politique française a produit de pire depuis des décennies... Besson aussi, mais dans un autre style. Cette "droite" là, je ne peux plus la supporter...
Capes 2002, bi- admissible agrégation externe d'Histoire 2003 et 2004, agrégation interne 2010.
En poste en collège à Nice.

"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience" René Char.
Membre
Membre
 
Messages: 646
Inscription: Dimanche 2 Juillet 2006 22:42

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede profweetos » Lundi 15 Février 2010 11:01

Jé a écrit:
Je ne mets personne dos à dos.


Oui, désolé de ne pas avoir été clair, je parlais de ton père (ou des nombreuses personnes qui font ce raccourci), pas de toi.

Le pire, c'est que comme le faisait remarquer JC, l'argent économisé sur notre dos part en partie dans des dépenses somptuaires plus que douteuses.


Jé a écrit: Bertrand, Chatel et Lefebvre, je crois que c'est ce que la politique française a produit de pire depuis des décennies... Besson aussi, mais dans un autre style. Cette "droite" là, je ne peux plus la supporter...


J'en arrive presque à me dire que s'il le fallait je serais prêt à voter pour Copé qui a bien plus de cran que toute cette clique de baveux.


PS : je pense qu'on devrait arrêter car avec la cellule de veille sur Internet montée par Darcos, on va finir en garde à vue (avec peut-être certains de nos élèves !!)
Avatar de l'utilisateur
profweetos
Membre
Membre
 
Messages: 644
Inscription: Mercredi 3 Octobre 2007 07:48

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede » Lundi 15 Février 2010 11:20

profweetos a écrit:toute cette clique de baveux.


PS : je pense qu'on devrait arrêter car avec la cellule de veille sur Internet montée par Darcos, on va finir en garde à vue (avec peut-être certains de nos élèves !!)



Morale de l'historien :
1- dire tout ce que l'on sait être vrai.
2- taire tout ce que l'on sait être faux.
3- sur ce dont on doute, s'exprimer par hypothèses.

Je ne pense pas qu'on puisse nous reprocher une quelconque rigueur scientifique :mrgreen: Ils démontrent tous les jours que nous sommes dans le vrai (ce n'est pas Chatel qui a comparé Jean Sarkozy à Mozart ? Ou alors je regarde trop les Guignols ?)
Capes 2002, bi- admissible agrégation externe d'Histoire 2003 et 2004, agrégation interne 2010.
En poste en collège à Nice.

"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience" René Char.
Membre
Membre
 
Messages: 646
Inscription: Dimanche 2 Juillet 2006 22:42

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Le Yéti » Lundi 15 Février 2010 17:42

Le but officieux est également de diviser le plus la société en opposant les groupes socio-professionnels. C'est électoraliste et assez propre à la droite, ça leur permet de ressortir leurs thèmes de campagne favoris : le gaspillage de l'argent public, l'insécurité, le conservatisme des fonctionnaires, l'inefficacité de l'école...

Le poujadisme n'est pas mort, mais la démocratie en prend un coup.
Le Yéti
Membre
Membre
 
Messages: 390
Inscription: Dimanche 9 Décembre 2007 14:13

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede profweetos » Lundi 15 Février 2010 19:27

Bof, c'est pas vraiment le poujadisme, c'est plutôt comme tu le dis une vraie politique de droite.

Cette année, j'ai fait un cours sur la vie politique en France au XXe à la fac et j'étais effaré en préparant mes cours de voir qu'en fait, Sarko et ses sbires ne font qu'appliquer les mêmes recettes (politiques, économiques, fiscales, ...) que Clemenceau, Pinay, Chirac 86, Pompidou ou Poincaré. Ils ne font que recycler de vieilles idées... Et dire qu'on nous a vendu la rupture... :007: :twisted:
Avatar de l'utilisateur
profweetos
Membre
Membre
 
Messages: 644
Inscription: Mercredi 3 Octobre 2007 07:48

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede » Lundi 15 Février 2010 19:44

profweetos a écrit:Et dire qu'on nous a vendu la rupture... :007: :twisted:


La rupture, oui, mais "tranquille". :mrgreen:
Capes 2002, bi- admissible agrégation externe d'Histoire 2003 et 2004, agrégation interne 2010.
En poste en collège à Nice.

"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience" René Char.
Membre
Membre
 
Messages: 646
Inscription: Dimanche 2 Juillet 2006 22:42

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Le Yéti » Lundi 15 Février 2010 20:26

J'entendais par "poujadisme", un certain sens de la démagogie et de la dénonciation chez la droite visant à stigmatiser et à opposer. Dénonciation des fainéants et des privilégiés, ici les fonctionnaires et en particulier les profs.
Le Yéti
Membre
Membre
 
Messages: 390
Inscription: Dimanche 9 Décembre 2007 14:13

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede mrom » Lundi 15 Février 2010 20:32

Paroles...paroles...En voici quelques unes sympathiques à mon goût... :004:

"Les libertés ne se donnent pas, elles se prennent."
Petr Alekseïevitch Kropotkine

"Il n'y a de bons professeurs que ceux en qui subsiste la révolte de l'élève."
Edmond Gilliard

"A tout peuple conquis il faut une révolte."
Napoléon Bonaparte

"La misère mène à la révolte ou à la soumission."
Dominique Blondeau
"Un imbécile qui marche va plus loin qu'un intellectuel assis."
Michel Audiard
Avatar de l'utilisateur
mrom
Membre
Membre
 
Messages: 18
Inscription: Mardi 15 Décembre 2009 11:20

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede mrom » Lundi 15 Février 2010 20:43

Pour sourire encore une réflexion me vient en voyant le parcours de notre illustre ministre :

"Luc Chatel est né dans une famille haut-marnaise, d'un père amiral et d'une mère professeur de danse. Il passe sa scolarité chez les jésuites, au Lycée Saint Louis de Gonzague dans le 16e arrondissement de Paris.(banal quoi :arrow: ) Il commence des études de gestion à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et y obtient une maîtrise de sciences de gestion en 1987 puis un DESS de marketing en 1988. Il s'investit alors dans le syndicalisme étudiant1. Diplômé, il intègre le groupe international de cosmétiques L'Oréal. Il travaille initialement dans le marketing puis aux ressources humaines et devient DRH d'une entité du groupe, poste qu'il occupe jusqu'en 2002."

Franchement, moi à sa place j'aurais légèrement du mal à envisager les problématiques éducatives du 93...j'sais pas... :lol:
comme un parfum de cosmétique quoi... :lol:
"Un imbécile qui marche va plus loin qu'un intellectuel assis."
Michel Audiard
Avatar de l'utilisateur
mrom
Membre
Membre
 
Messages: 18
Inscription: Mardi 15 Décembre 2009 11:20

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede mrom » Lundi 15 Février 2010 20:52

Un excellent article...En plein dans le sujet... à mon sens !

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/et-si-c-etait-la-guerre-qui-nous-69950
"Un imbécile qui marche va plus loin qu'un intellectuel assis."
Michel Audiard
Avatar de l'utilisateur
mrom
Membre
Membre
 
Messages: 18
Inscription: Mardi 15 Décembre 2009 11:20

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Lycantropz » Mercredi 17 Février 2010 14:50

Pour information : à faire circuler, ces chiffres aident à faire prendre conscience du désastre annoncé :

1,6 million d’élèves cobayes de la réforme de la formation des enseignants dès septembre 2010

Communiqué de Sauvons l’Université !
17 février 2010

Tout ou presque a été dit sur la réforme de la formation des enseignants, sur sa genèse, sur ses prétendus objectifs et sur ses finalités réelles, sur l’invraisemblable mécano imposé et le rejet massif dont il fait l’objet depuis près de deux ans. Tout ou presque… Une question devait être posée, qui ne l’a jamais été : Combien d’élèves seront concernés ?
La réponse apportée ici justifie à elle seule que cessent sans délai les manœuvres, mensonges et menaces ministériels dont le pays et l’ensemble du système d’enseignement, de la maternelle à l’université, paieront le prix.

Pour économiser 16 000 postes de fonctionnaires [http://parlement-ue2008.fr/rap/l09-101-313/l09-101-313_mono.html], le gouvernement a prévu de supprimer l’année de formation en alternance rémunérée dont bénéficiaient jusqu’à présent les nouveaux enseignants après leur réussite au concours.
À la rentrée prochaine, plus de 16 500 jeunes professeurs exerceront à plein temps et en pleine responsabilité sans avoir reçu de formation professionnelle.

Combien d’élèves seront concernés ? Leur nombre est proprement terrifiant.

Dans les écoles maternelles et élémentaires, ce sont 7 000 nouveaux professeurs des écoles (hors enseignement privé) qui sont attendus, soit 7 000 classes (une sur quarante) et 168 000 élèves qui seront pris en charge par un enseignant à la formation professionnelle tronquée voire inexistante.
Dans les collèges et les lycées (publics et privés), 9 500 nouveaux enseignants seront affectés. Selon nos estimations (voir détail des calculs en annexe), ce sont au total pas moins d’UN MILLION ET DEMI D’ELEVES, soit plus d’un élève du secondaire sur quatre, qui auront face à eux un enseignant débutant, par exemple 150 000 en mathématiques ou en français, 175 000 en anglais, etc.
On voit par là combien le gouvernement se moque de la réussite des élèves, puisqu’il envisage froidement de les confier à des enseignants sans formation.
Rappelons en outre que le dispositif prévu par les rectorats prévoit un « compagnonnage » assuré pendant les premières semaines par un tuteur (qui ne pourra donc pas s’occuper de ses propres classes au début de l’année scolaire), puis, pour leur délivrer une formation accélérée, de faire remplacer les nouveaux enseignants au 2e trimestre pendant quelques semaines par des étudiants. Ce sont donc deux personnes sans expérience que les élèves concernés verront se succéder au cours de l’année scolaire.
Ce calcul démontre, si cela était encore nécessaire, le caractère profondément néfaste de la réforme de la formation et du recrutement des enseignants voulue par N. Sarkozy.
Au lieu d’améliorer le niveau de l’enseignement en France, cette réforme va l’abattre. Pourquoi le gouvernement s’obstine-t-il à vouloir imposer un projet que tous les acteurs concernés condamnent ? Nous continuons donc à exiger son abandon, l’abrogation des décrets de juillet 2009 et des circulaires déjà publiées. Les reçus aux concours de 2010 doivent bénéficier de la même formation que leurs prédécesseurs. Les concours de 2011 doivent avoir lieu selon les modalités et le calendrier actuels.
Sauvons l’Université !


Méthode de calcul utilisée

Nous avons comptabilisé les postes ouverts au recrutement des enseignants (source : http://www.education.gouv.fr/cid4605/index.html), soit :
- les postes des concours d’agrégation dans chaque discipline
- les postes ouverts aux CAPES et 3e concours additionnés aux contrats des CAFEP dans chaque discipline,
- les postes ouverts au CAPET.
- les postes ouverts au CAPLP et les CAFEP correspondants.
(N’ont pas été pris en compte les postes des concours de CPE ou du CAPES de documentation.)


Puis, nous avons fait la moyenne des heures par discipline pour une classe de collège ou une classe de lycée (compte non tenu des classes de Terminale) et à partir de ce chiffre, nous avons estimé le nombre moyen de classes pour un poste d’agrégé (service de 15h hebdomadaires) ou de certifié (service de 18h).

Nous avons multiplié le nombre de postes ou contrats ouverts au recrutement dans chaque discipline par le nombre moyen de classes correspondant.

Puis nous avons multiplié ce résultat par le nombre moyen d’élèves par classe, tel qu’il a été établi par l’INSEE pour l’année 2008-09
(source : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.a ... ATTEF07147), soit :
Primaire : 24 élèves par classe
Collège : 25 élèves par classe
Lycée : 28 élèves par classe.
Avec les modalités de répartition suivantes :
Nous avons considéré que les agrégés étaient affectés en lycée, ainsi que les certifiés de certaines disciplines (SES, philosophie). Le nombre d’élèves de leurs classes a donc été fixé à 28.
En revanche, nous avons considéré que les professeurs d’arts plastiques et de musique étaient affectés en collège, et compté 25 élèves dans leur classe.
Pour les certifiés des disciplines pouvant être affectées dans les deux types d’établissement, nous avons fait une moyenne correspondant à une répartition de 2/3 de professeurs affectés en collège et 1/3 affecté en lycée, tant pour le nombre moyen de classes par poste, que pour le nombre moyen d’élèves par classe, qui passe à 26.

Le nombre total d’élèves concernés ainsi obtenu suppose que chacun d’entre eux ne se trouve que face à un seul enseignant stagiaire. Cela sera nécessairement le cas dans le primaire où l’enseignant sera affecté à temps plein dans une classe. Pour le second degré, on pourra nous objecter que certains élèves pourraient avoir deux voire trois enseignants stagiaires, ce qui ferait diminuer le nombre de collégiens et de lycéens concernés. Cependant, les établissements veillent à éviter ce type de situation. On ne peut toutefois pas exclure que le ministère joue la politique du pire en concentrant les difficultés dans certains quartiers, mais il prendrait un gros risque de voir la situation devenir explosive.
Avatar de l'utilisateur
Lycantropz
Modératrice "Salle des profs"
Modératrice "Salle des profs"
 
Messages: 3509
Inscription: Lundi 26 Mai 2003 16:17
Localisation: Paris

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Lycantropz » Mercredi 17 Février 2010 18:31

document à faire circuler largement !
Fichiers joints
Les raisons de la colère .pdf
(63.92 KIB) Téléchargé 163 fois
Avatar de l'utilisateur
Lycantropz
Modératrice "Salle des profs"
Modératrice "Salle des profs"
 
Messages: 3509
Inscription: Lundi 26 Mai 2003 16:17
Localisation: Paris

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Karine B. » Mercredi 17 Février 2010 21:43

Grève dans le 2nd degré le 12 mars

Collèges-lycées: journée de grève et manifestations le 12 mars

Huit syndicats d'enseignants, dont le Snes-FSU, premier syndicat du second degré, ont appelé mercredi les collèges et lycées à une journée nationale de grève et de manifestations le vendredi 12 mars pour protester contre les réformes dans l'Education, a annoncé l'intersyndicale à l'AFP.
"On appelle à la grève nationale et à des manifestations le 12 mars pour dénoncer les réformes Chatel dans l'Education", a déclaré à l'AFP Roland Hubert, co-secrétaire général du Snes-FSU.
Il s'agira de dire son opposition aux "conditions dans lesquelles va s'effectuer la rentrée en raison des coupes budgétaires et des suppressions de postes", à "la réforme du lycée" et aux "conditions d'accueil des futurs lauréats des concours enseignants à la rentrée" notamment, a-t-il ajouté.
L'intersyndicale comprend, outre le Snes-FSU, les organisations Snalc-Csen, Snep-FSU, Snetap-FSU, SNFOLC, CGT Educ'action, Sud Education, et SNCL-FAEN.
Karine B.
Membre
Membre
 
Messages: 922
Inscription: Samedi 6 Août 2005 10:24

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Lycantropz » Jeudi 18 Février 2010 00:18

Le choix d'un vendredi m'a étonné... c'est assez atypique : comment l'expliquer ?
Avatar de l'utilisateur
Lycantropz
Modératrice "Salle des profs"
Modératrice "Salle des profs"
 
Messages: 3509
Inscription: Lundi 26 Mai 2003 16:17
Localisation: Paris

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Karine B. » Jeudi 18 Février 2010 00:49

Lycantropz a écrit:Le choix d'un vendredi m'a étonné... c'est assez atypique : comment l'expliquer ?


c'est une demande des collègues pour que les grèves ne tombent pas toujours un mardi ou un jeudi, mais ça s'est déjà fait, tout comme le lundi d'ailleurs
Karine B.
Membre
Membre
 
Messages: 922
Inscription: Samedi 6 Août 2005 10:24

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede soso71 » Jeudi 18 Février 2010 13:48

Ne prenez pas mal ma question un peu terre à terre et matérialiste mais en salle des profs on entend de tout et pas moyen d'avoir une réponse claire à une question que j'ai entendue bon nombre de fois posée: quand on fait grève un vendredi est on payé le week end, oui ou non? Autrement dit nous enlève-t-on 1/30è de salaire ou 3/30è? Si vous aviez les textes...
Merci
Avatar de l'utilisateur
soso71
Membre
Membre
 
Messages: 168
Inscription: Mercredi 20 Septembre 2006 18:39
Localisation: Bordeaux

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede chrisge » Jeudi 18 Février 2010 14:52

Seul le vendredi est prélevé du salaire.
Christophe, CAPES en 1996, Sarcelles - Mayotte - Perpignan - Tahiti
chrisge
Membre
Membre
 
Messages: 323
Inscription: Dimanche 9 Septembre 2007 16:46

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Augustin » Jeudi 18 Février 2010 20:43

Le coup du WE qui saute quand on fait grève le vendredi, on risque de l'entendre pas mal dans les rangs de ceux qui n'assument pas le fait de ne pas faire grève et qui cherche une excuse bidon. Mais oui vous savez, les trucs du style "oh c'est balot, j'avais justement posé un contrôle pour ce jour là" :mrgreen:
Avatar de l'utilisateur
Augustin
Membre
Membre
 
Messages: 1208
Inscription: Jeudi 29 Avril 2004 12:11

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Lycantropz » Vendredi 19 Février 2010 01:12

Karine B. a écrit:
Lycantropz a écrit:Le choix d'un vendredi m'a étonné... c'est assez atypique : comment l'expliquer ?


c'est une demande des collègues pour que les grèves ne tombent pas toujours un mardi ou un jeudi, mais ça s'est déjà fait, tout comme le lundi d'ailleurs


OK, c'est ce que je pensais. C'est bien.
Avatar de l'utilisateur
Lycantropz
Modératrice "Salle des profs"
Modératrice "Salle des profs"
 
Messages: 3509
Inscription: Lundi 26 Mai 2003 16:17
Localisation: Paris

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Karine B. » Vendredi 19 Février 2010 10:13

soso71 a écrit:Ne prenez pas mal ma question un peu terre à terre et matérialiste mais en salle des profs on entend de tout et pas moyen d'avoir une réponse claire à une question que j'ai entendue bon nombre de fois posée: quand on fait grève un vendredi est on payé le week end, oui ou non? Autrement dit nous enlève-t-on 1/30è de salaire ou 3/30è? Si vous aviez les textes...
Merci


tu es prélevé du week-end si tu n'as pas cours le samedi et que tu refais grève le lundi
Karine B.
Membre
Membre
 
Messages: 922
Inscription: Samedi 6 Août 2005 10:24

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede profweetos » Vendredi 19 Février 2010 10:24

Lycantropz a écrit:
Karine B. a écrit:
Lycantropz a écrit:Le choix d'un vendredi m'a étonné... c'est assez atypique : comment l'expliquer ?


c'est une demande des collègues pour que les grèves ne tombent pas toujours un mardi ou un jeudi, mais ça s'est déjà fait, tout comme le lundi d'ailleurs


OK, c'est ce que je pensais. C'est bien.


C'est à mon avis un signe politique fort.
Avatar de l'utilisateur
profweetos
Membre
Membre
 
Messages: 644
Inscription: Mercredi 3 Octobre 2007 07:48

Re: Mobilisations, masterisation et gros b*** qui nous attend...

Messagede Le Yéti » Samedi 20 Février 2010 09:32

J'ai encore vraiment du mal à croire que Carroué ait dit amen à cette réforme..., c'est vraiment une honte.
Il faut tout de même que les gens comprennent que cette réforme est indigne de l'école française...

Bref, je ne sais pas si une grève un vendredi changera quelque chose. Face de tels fanatiques, les moyens sont minces...
Le Yéti
Membre
Membre
 
Messages: 390
Inscription: Dimanche 9 Décembre 2007 14:13

PrécédenteSuivante

Retourner vers Salle des profs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron