Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Informations sur l'année de stage

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede argonaute » Lundi 15 Décembre 2008 21:23

suavemarimagno a écrit:Et si on ouvrait la même rubrique pour les profs qui racontent n'importe quoi, l'autocritique fait toujours du bien ...

Tu peux tout à fait l'ouvrir et libre aux membres de l'alimenter mais, effectivement, dans un souci de clarté, il faut mieux éviter les doublons sur ce topic.
Michel, 32 ans, Capes 2004, t6 en lycée
Avatar de l'utilisateur
argonaute
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2787
Inscription: Mardi 15 Mars 2005 17:27

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede Lucania » Vendredi 2 Janvier 2009 12:12

Dans la série question idiote pour gêner la prof ...
J'ai trouvé une étude de cas sur l'eau et les femmes en Afrique dans un manuel . Etant donné les turbulences d'avant les vacances , j'ai trouvé que ça pourrait accrocher .
Les élèves présents ont été trés interessé. Sauf que ... Il y a un crétin qui voyant que ça parlait de règles n'a pas pu s'empecher de faire l'ignare .
Mais madame je ne comprends pas pourquoi les filles ont un problème avec le manque d'eau à l'école quand elles ont leurs règles ? Comment ça marche ? (Sourrire narquois en prime, l'air de dire: vas y ma vieille réponds un peu à ça pour voir)
Les filles se sont retournée en s'exclamant et l'ont regardé d'un air mauvais .
Je lui ai répondu en m'étonnant de son ignorance . Dans le monde où nous vivons, il n'a jamais vu une pub pour protections périodiques ? Il n'a jamais eu de cours sur l'appareil génital féminin en 4eme en svt ?
J'ai pris l'exemple de la pub, pour lui expliquer succintement que c'était beaucoup moins " clean" qu'à la télé avec le liquide bleu... Voulait-il que je continue mon explication ?
Là il est devennu rouge écarlate et a finalement convenu qu'il avait voulu amuser la galerie ...
Mais que certains grands benêts sont bêtes à 15 ans !
Rachel, 31 ans, C.A.P.E.S 2004. DNL italien.
http://lewebpedagogique.com/montchapitalieneuropeen/
Avatar de l'utilisateur
Lucania
Membre
Membre
 
Messages: 373
Inscription: Mardi 10 Juin 2003 16:19

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede elea » Jeudi 15 Janvier 2009 21:18

En 6eme, je parlais de Zeus qui faisait "des enfants dans le dos à Hera", un des élève m'a regardé, choqué "mais madame, on ne peut pas faire un enfant par le dos!!!", le pauvre, il était sincère!
Marion, 32 ans certifiée en 2005, agrégée en...????????
Avatar de l'utilisateur
elea
Membre
Membre
 
Messages: 1069
Inscription: Lundi 7 Juin 2004 15:34
Localisation: paris

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede profweetos » Jeudi 28 Mai 2009 17:46

Bon, ce n'est pas une question idiote mais aujourd'hui, j'ai été incapable de répondre à la question suivante :
"Monsieur, le Dauphin il est appelé comme ça à cause de l'animal ?"

:007: :007: :007:
Avatar de l'utilisateur
profweetos
Membre
Membre
 
Messages: 644
Inscription: Mercredi 3 Octobre 2007 07:48

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede argonaute » Jeudi 28 Mai 2009 17:52

Il me semble que oui, mais faut que je recherche; surtout le pourquoi.

Moi, cette aprèm, j'ai eu droit à une série de questions colles: notamment quelle est la hauteur de la tour eiffel (pour comparer avec le tsunami le plus haut recensé au Japon, 85 mètres au XVIIIe siècle), comment les Japonais de l'époque avait mesuré la hauteur de ce tsunami; j'aurais mieux fait de ne pas évoquer ce record; les 10 mètres de décembre 2004 suffisaient largement.
Michel, 32 ans, Capes 2004, t6 en lycée
Avatar de l'utilisateur
argonaute
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2787
Inscription: Mardi 15 Mars 2005 17:27

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede Steph D » Jeudi 28 Mai 2009 17:59

C'est en rapport avec la province du Dauphiné
Le 30 mars 1349, faute d'héritier pour lui succéder, le comte du Dauphiné vend ses États au fils du roi de France Philippe VI de Valois, le futur Jean II le Bon. Celui-ci remet le Dauphiné à son fils Charles pour lui assurer des revenus réguliers.
Du coup, Charles (futur Charles V) prend le titre de dauphin du Viennois, qui était celui des comtes du Dauphiné depuis 1192. À sa suite, jusqu'au XIXe siècle, tous les héritiers du royaume de France porteront ce titre et seront appelés «Dauphin»... L'origine du mot demeure obscure. On peut seulement noter que deux dauphins (cétacés) figurent sur les armoiries du comté. Peut-être une allusion à une légende locale ?
source : Herodote.net
J'ai lu ailleurs, pour l'explication du mot Dauphin que Dauphin était un prénom très courant en Dauphiné à cette époque...
Stéphanie, certifiée cuvée 2000.
Avatar de l'utilisateur
Steph D
Modératrice "Forum Interne"
Modératrice "Forum Interne"
 
Messages: 1409
Inscription: Mardi 29 Août 2006 12:11

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede Lycantropz » Jeudi 28 Mai 2009 18:31

Pour les tsunamis, je fais une comparaison avec un immeuble de N étages, en calculant sur une base de 3 ou 4 m par étage... Vu que mes élèves vivent au milieu des tours, ils visualisent bien les hauteurs de cette manière...
Avatar de l'utilisateur
Lycantropz
Modératrice "Salle des profs"
Modératrice "Salle des profs"
 
Messages: 3509
Inscription: Lundi 26 Mai 2003 16:17
Localisation: Paris

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede argonaute » Jeudi 28 Mai 2009 18:36

J'ai fait de même en partant de la hauteur de la salle de classe, déjà assez haute (3,5 mètres à la louche) vu que le bâtiment central date des années 1920 mais les plus scientifiques de mes élèves jugeaient cela impossible, ce qui rejoint le difficile à croire. Et quand on leur dit que le record date du XVIIe ou XVIIIe siècle, leurs doutes se renforcent.
Pour la hauteur de la tour eiffel, je ne cherche même plus à concurrencer google. Seulement aujourd'hui internet n'était pas disponible dans la salle.
Michel, 32 ans, Capes 2004, t6 en lycée
Avatar de l'utilisateur
argonaute
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 2787
Inscription: Mardi 15 Mars 2005 17:27

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede lalouly » Vendredi 29 Mai 2009 15:29

"En voyant la foule de gens, Jésus alla sur la montagne. Et lorsqu'il fut assis les douze vinrent à lui. Il leva les yeux sur ses disciples et dit :
"Bienheureux en esprit sont les pauvres car le royaume des cieux leur appartient.
Bienheureux ceux qui souffrent, car ils seront consolés.
Bienheureux les doux, car ils posséderont la terre.
Bienheureux ceux qui ont faim et soif de justice, car ils seront rassasiés.
Bienheureux les miséricordieux, car ils recevront la miséricorde.
Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, car ils contempleront Dieu.
Bienheureux les pacificateurs, car ils seront appelés enfants de Dieu.
Bienheureux ceux qui seront persécutés pour avoir choisi la juste cause, car le royaume de Dieu leur appartient"

Alors Simon Pierre dit : "est-ce qu'on doit apprendre tout ça ?"
Et André dit : "est-ce qu'il fallait l'écrire ?"
Et Philippe dit : "j'ai pas de feuille".
Et Jean dit : "les autres disciples n'ont pas eu à l'apprendre, eux !"
Et Thomas commença à faire des exercices de mathématiques.
Et Barthélemy dit : "est-ce qu'on l'aura en devoir ?"
Et Jacques dit : "Est-ce qu'on sera interrogé sur tout ?"
Et Marc dit : "ça sera noté ?"
Et Mathieu quitta la montagne sans attendre et dit : "je peux aller aux toilettes ?"
Et Simon le zélote dit : "quand est-ce qu'on mange ?"
Et Judas dit enfin : "Vous avez dit quoi après pauvres ...?"
Alors un grand prêtre du temple qui était présent à l'arrière s'approcha de Jésus et dit :
"quelle était ta problématique ? Quels étaient tes objectifs de savoir-faire ? Pourquoi ne pas avoir mis les disciples en activité de groupe ? Pourquoi cette pédagogie frontale ?"

Alors Jésus s'assit et pleura."

:mrgreen:
Avatar de l'utilisateur
lalouly
Membre
Membre
 
Messages: 575
Inscription: Mardi 23 Octobre 2007 17:33

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede cathelose » Vendredi 29 Mai 2009 16:39

:lol:
cathelose
Membre
Membre
 
Messages: 699
Inscription: Vendredi 12 Août 2005 21:50

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede hebus » Vendredi 29 Mai 2009 17:37

:lol: :lol: :lol: :026: j'avais bien besoin de ça après mes 7h de cours; j'espère qu'on finira mieux que lui.
Nico: certifié,bi-ad, en ECLAIR (je ne sait toujours pas quoi?)
hebus
Membre
Membre
 
Messages: 327
Inscription: Samedi 8 Septembre 2007 23:09
Localisation: Nice

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede Jennysweet » Dimanche 31 Mai 2009 20:15

:mrgreen:
Jennysweet
Membre
Membre
 
Messages: 163
Inscription: Jeudi 10 Janvier 2008 19:39

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede Lilie » Lundi 1 Juin 2009 14:01

:023: :023: :023: :023: :023: :023:
je comprends mieux pourquoi il s'est laissé crucifier sans broncher ;-)
Aurélie, 30 ans, cafep 2004, titularisée 2005, en poste en collège-lycée à bussy-saint-georges (marne-la-vallée)
Avatar de l'utilisateur
Lilie
Membre
Membre
 
Messages: 533
Inscription: Mercredi 6 Août 2003 16:42
Localisation: marne la vallée

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede isolda » Samedi 6 Juin 2009 12:23

Terminal ES au moment où je parle du Chancelier Schmidt "MAis Madame, Schmidt c'est pas la cuisine?????" Le pire, elle était sérieuse! Et moi effondrée sur mon bureau!!!!
isolda
Membre
Membre
 
Messages: 22
Inscription: Vendredi 5 Juin 2009 14:37

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede Lilie » Samedi 6 Juin 2009 13:50

isolda a écrit:Terminal ES au moment où je parle du Chancelier Schmidt "MAis Madame, Schmidt c'est pas la cuisine?????" Le pire, elle était sérieuse! Et moi effondrée sur mon bureau!!!!

dans le même genre en 3e : on parle de pompidou... ms madame, c'est pas une ville pompidou...
moi : non, j'crois pas
Victor : ms si madame, la ville qui a été enseveli par un volcan
moi, blasée : pompéi, victor, Pompéi... :? :?
Aurélie, 30 ans, cafep 2004, titularisée 2005, en poste en collège-lycée à bussy-saint-georges (marne-la-vallée)
Avatar de l'utilisateur
Lilie
Membre
Membre
 
Messages: 533
Inscription: Mercredi 6 Août 2003 16:42
Localisation: marne la vallée

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede isolda » Samedi 6 Juin 2009 20:00

Lilie a écrit:
isolda a écrit:Terminal ES au moment où je parle du Chancelier Schmidt "MAis Madame, Schmidt c'est pas la cuisine?????" Le pire, elle était sérieuse! Et moi effondrée sur mon bureau!!!!

dans le même genre en 3e : on parle de pompidou... ms madame, c'est pas une ville pompidou...
moi : non, j'crois pas
Victor : ms si madame, la ville qui a été enseveli par un volcan
moi, blasée : pompéi, victor, Pompéi... :? :?




:D :002: mdr
isolda
Membre
Membre
 
Messages: 22
Inscription: Vendredi 5 Juin 2009 14:37

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede Nautica » Dimanche 7 Juin 2009 09:16

"Ah, la crise des années 30 et les Trente Glorieuses, c'est pas la même chose??" :007:
Avatar de l'utilisateur
Nautica
Membre
Membre
 
Messages: 213
Inscription: Dimanche 17 Mai 2009 08:47
Localisation: devant mon ordi

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede Edelweiss » Dimanche 7 Juin 2009 11:55

L'une des questions "idiotes" les plus souvent posées par les élèves (et qui quelque part montre que leur intérêt !) :

"Mais Madame, vous l'avez connu(e) ... ??" en parlant des pharaons, César, Charlemagne, Louis XIV, Marie Curie ou Charles De Gaulle ...
Edelweiss
Membre
Membre
 
Messages: 99
Inscription: Mercredi 3 Juin 2009 18:18

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede seb42 » Dimanche 7 Juin 2009 12:28

tant que c'est pas les dinosaures, c'est bon...
Avatar de l'utilisateur
seb42
Modérateur "Université en ligne"
Modérateur "Université en ligne"
 
Messages: 1318
Inscription: Jeudi 3 Mai 2007 08:26
Localisation: Sur une montagne en Savoie

Re: Les questions idiotes posées aux profs d'histoire

Messagede lalouly » Dimanche 7 Juin 2009 12:53

Ça montre la difficulté de la chronologie pour les élèves. Notre IPR dans la présentation des programmes, nous a expliqué qu'un élève ne prenait conscience de l'échelle de temps que vers 13/14 ans et que donc pour les élèves de 6 ème, c'est très difficile de faire la différence entre des évènements qui se sont produits il y a 50 ans, 300 ans ou 2000 ans. Je pense que c'est vraiment important de toujours appuyer sur cette notion de temps...Moi j'ai calculé avec eux, combien de générations d'enfants de 10 ans, il y a eu entre eux et les athéniens par exemple....Et à chaque nouvelles périodes, faire un comparatif de temps entre les différents thèmes (pour qu'il n'ai pas la sensation que le temps des égyptiens ou des romains, c'est le même...)
Avatar de l'utilisateur
lalouly
Membre
Membre
 
Messages: 575
Inscription: Mardi 23 Octobre 2007 17:33

Précédente

Retourner vers Stagiaires PLC2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron